COLLABORER AVEC LES COMORES


Le management interculturel entre les Comores et la France implique la prise en compte des différences culturelles dans la langue, la communication, la hiérarchie, la perception du temps et l'approche du travail. Les gestionnaires doivent être sensibles à ces différences et adopter une approche inclusive pour favoriser la collaboration et le succès dans un contexte professionnel transnational.

Que vais-je apprendre ?
Notre formation interculturelle

Langue et communication : Aux Comores, les langues principales sont le comorien (comorien, shikomori, shimasiwa) et le français, cette dernière étant la langue officielle utilisée dans les affaires et l'administration. En France, le français est bien sûr la langue principale. Les différences dans l'utilisation de la langue, les styles de communication et les codes culturels peuvent influencer la communication interculturelle entre les deux pays. Les gestionnaires doivent être sensibles à ces différences pour faciliter une communication efficace.

Hiérarchie et autorité : Les attitudes envers l'autorité et la hiérarchie peuvent varier entre les Comores et la France. Par exemple, la culture comorienne peut accorder une grande importance au respect des aînés et à la hiérarchie sociale, tandis que la culture française peut être plus axée sur l'égalité et la remise en question des autorités. Les gestionnaires doivent être conscients de ces différences pour adapter leur style de leadership et de gestion.

Perception du temps : La perception du temps peut également différer entre les Comores et la France. En général, la culture comorienne peut être plus flexible en matière de ponctualité et accorder plus d'importance aux relations interpersonnelles, tandis que la culture française peut être plus axée sur la ponctualité et l'efficacité. Les gestionnaires doivent être conscients de ces différences pour éviter les malentendus liés à la gestion du temps et des délais.

Approche du travail : Les attitudes envers le travail peuvent également varier entre les Comores et la France. Par exemple, la culture comorienne peut accorder plus d'importance à la collaboration et au travail d'équipe, tandis que la culture française peut être plus axée sur la performance individuelle et les résultats. Les gestionnaires doivent être sensibles à ces différences pour créer un environnement de travail inclusif et motivant pour tous les employés.

En complément de la formation en management interculturel, qui se déroule en présentiel et/ou en distanciel, nous vous offrons la possibilité d'apprendre l’une des langues parlées aux Comores, le shikomori, pour renforcer le succès de votre activité professionnelle :

Les formations en Management Interculturel se déroule en présentiel et l'apprentissage des langues se déroule en E-learning, sur notre plateforme dédiée.